Nos ONG partenaire en matière de développement durable

Au regard des engagements pris dans notre charte, nous avons choisi de travailler avec deux ONG. Deux ONG dont nous vous proposons, par vos dons, de partager notre engagement pour la planète, notre attachement à développer des réponses aux défis environnementaux d’aujourd’hui. Elles offrent des approches complémentaire en matière de développement de l’éducation et de lutte contre la pauvreté, de lutte contre le réchauffement climatique et contre la pollution par les plastiques.
 
 
GoodPlanet
 
Prolongement du travail artistique et de l’engagement pour l’environnement de Yann Arthus-Bertrand, la Fondation GoodPlanet, a pour objectifs de placer l’écologie et l’humanisme au cœur des consciences et de susciter l’envie d’agir concrètement pour la terre et ses habitants. Elle développe, notamment au travers de son domaine parisien de Longchamp, des actions de sensibilisation et d'éducation du public au développement durable. Son programme Action Carbone Solidaire, vise à lutter contre le réchauffement climatique en proposant des alternatives durables aux activités polluantes, au profit des populations les plus défavorisées. Le rachat et la reforestation de terres au Mexique ou en Colombie sont un exemple des programmes conduits par Goodplanet.
 
 
Océans sans Plastiques (OsP)
 
OsP est née du constat de l'omniprésence du plastique dans la nature. Un matériau qui nous rend de précieux services mais qui engendre des pollutions dont les conséquences sont majeures sur la biodiversité, la santé, l’alimentation mais aussi le climat. Par ses actions de sensibilisation auprès des médias, des décideurs et du public, mais également en développant des solutions en matière de durabilité, recyclabilité et collecte des plastiques en fin de vie OsP nourrit une ambition, celle qu’aucun plastique ne pollue désormais plus la nature. Son programme CPC (pour carbone-plastic-carbone) vise à impliquer les populations des pays en voie de développement dans la collecte des plastiques usagés et développer de nouveaux circuits économiques valorisant le fait que chaque kilo de plastique collecté économise 2,29 kilo de CO2.